Le Feng Shui

Idéogramme et signification

Idéogramme du Feng Shui

Le Feng Shui signifie littéralement Vent et Eau.

Il consiste en l’étude de l’énergie environnementale d’un lieu (CHI) et son harmonisation.
Un logement/espace de travail sera bénéfique à ses habitants si le souffle du vent (Feng) arrive jusqu’à lui, l’inonde de l’énergie vitale et que la surface de l’eau (Shui) retient cette énergie, évitant sa dispersion.
Un tel travail contribue au bien-être, à la santé et la prospérité des personnes vivant dans l’espace optimisé.

Le Feng Shui est un ensemble de particules d’énergies vibrant lentement, avec douceur (Yin) ou avec force ( Yang).

En fonction des équilibres ou déséquilibres existant dans un environnement, ces particules énergétiques vont renforcer ou affaiblir l’énergie des personnes y vivant. Le Feng-Shui rejoint la Physique Quantique selon laquelle « tout est fait de particules d’énergie qui vibrent à différentes vitesses ».

 

A l’origine…

Apparaissant dans les textes classiques sous le terme KAN YU, il était utilisé pour déterminer la bonne orientation des tombes, trouver le bon emplacement pour un cimetière.

Dans ses fondements, tout reposait sur l’étude de l’environnement.

Cet art ancestral manipulait avec habilité les représentations du Yin YANG, l’équilibre entre les 5 éléments et enfin la prise en compte des 8 trigrammes pour savoir comment renforcer l’énergie de chaque membre de la famille.

A l’origine, le Feng Shui était destiné à une élite, au cercle très fermé de la famille impériale et aux hauts gradés.

Il faut attendre le XX° siècle pour que ce savoir se démocratise.
Suivant le développement de la diaspora chinoise, il se répand dans la plupart des pays de l’Extrême-Orient : Taiwan, Hong Kong, Singapour…

Il émerge en Occident dans les années 80 : aux Etats-Unis, pays anglos-saxons et plus timidement en France.